Renaissance de la Maison John Rubel à l’occasion du 100ème anniversaire

(Read in english)

L’héritage de la Maison John Rubel démarre il y a 100 ans et est intimement lié à celui de Van Cleef and Arpels.

En 1915, une famille de joailliers fraîchement arrivé de Hongrie s’installe à quelques pas de la Place Vendôme. Deux frères, Jean et Robert Rubel, qui avec leur savoir-faire extraordinaire ont vite fait de devenir un des ateliers les plus courus de la Place Vendôme, avant de proposer eux même leurs propres créations.

Bracelet

Bracelet “Roses” John Rubel pour Van Cleef & Arpels ayant remporté le grand prix à l’Exposition des Arts Décoratifs et Industriels Modernes en 1924.

En 1939, les frères Rubel rejoignent les Arpels aux Etats-Unis et deviennent leur atelier agréé.

La splendeur et l’excitation de la vie New-Yorkaise devient une profonde source d’inspiration pour eux : un soir lors d’un dîner dans un cabaret latino dans le Lower East Side, Jean Rubel dessine sur un coin de table la silhouette d’une danseuse de flamenco. La danseuse espagnole est la première d’une série de délicates broches avec des ballerines qui ont fait la renommée de John Rubel et de Van Cleef & Arpels.

Ballerine John Rubel

Leur succès aux Etats-Unis ressemble à celui d’une étoile filante : brillant mais fugace. Jean prend le nom de John, en 1942 ils ouvrent leur propre boutique sur la 5ème avenue, suivie d’une seconde à Palm Beach. Et si la marque John Rubel & Co. n’est restée ouverte que quelques années, refermant ses portes en 1947, leurs créations restent parmi les plus populaires des années 1940, s’échangeant au plus haut prix dans les ventes aux enchères.

En 2012 lors d’un séjour dans la maison familiale, Sophie Mizrahi-Rubel, héritière du clan Rubel, découvre un trésor oublié: un coffre rempli de douzaines de dessins originaux créés par John Rubel. C’est un nouveau chapître d’une légende qui s’étend sur 6 générations qui s’apprête à être écrit.

Sophie Mizrahi-Rubel

Comme ses grand-oncles, Sophie a aussi travaillé pour les plus grands joailliers de la Place Vendôme: de Cartier à Chaumet en passant par Boucheron et même Van Cleef & Arpels. Sa créativité et son expertise, lui a amené au fil des années la reconnaissance dans le monde de la joaillerie et l’a préparée au travail à accomplir pour réveiller cette belle endormie.

C’est après 3 années de travail acharné et à l’occasion du 100ème anniversaire de la Maison qu’elle présente ce mois-ci sa première collection de joaillerie intitulée : “Vie de Bohême”, en clin d’œil aux origines Hongroises de sa famille:

La suite de cette belle histoire s’écrira sur www.johnrubel.com

2 commentaires

  1. […] flacon pendentif en or jaune,  perles akoya et diamants blancs et bruns. (Plus sur John Rubel ici) Prix sur demande, […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s