Effets de Manche

De la fonction à la mode, les boutons de manchette sont devenu le symbole de l’élégance masculine. En l’honneur de la fête des pères et tous les papas, nous partageons l’histoire de cet accessoire indispensable!

(Read in english)

Le destin des bijoux et des accessoires a toujours été inextricablement liée à l’évolution de la mode. Cela est d’autant plus vrai avec les boutons de manchette, dont l’invention coïncide avec l’apparition des manches à la française dans la garde-robe de nos hommes.

On pense que les tailleurs français du milieu du 19e siècle se sont inspirés du roman Les Trois Mousquetaires, dans lequel l’auteur Alexandre Dumas détaille les manches repliées de la garde royale. Inspiration ou simple coïncidence, il est clair que ces manches nécessitent plus qu’un simple bouton pour les attacher. La chemise mousquetaire et les boutons de manchette étaient nés!

Dès la fin du 18e siècle, un fin ruban ou de la chaîne été utilisés pour maintenir les manches fermées, mais en plus du simple cote fonctionnel le bouton de manchette a également donné aux hommes une occasion d’afficher leur style.

Auparavant, les hommes portaient des broches, des chaînes et des bijoux, mais à partir de 1900, seule une chevalière et une paire de boutons de manchette étaient devenus les seuls bijoux acceptables pour monsieur et ils restent aujourd’hui la seule véritable façon de donner immédiatement une touche d’élégance ou de formalité à une tenue masculine.

Il n’est donc pas surprenant qu’il y ait un tel choix pour convenir à tous les goûts ou toutes les occasions: barres, nœuds, sphères, animaux, insignes, à double ou simple face.

Les thèmes et le style ont également évolué avec la mode. Les boutons de manchette de l’époque Victorienne ou de la fin de la période Edouardienne sont merveilleusement évocateurs de cette période. En or brut ou émaillé ils reprennent les oiseaux de proies aou les «quatre vices» de cette époque: le jeu, l’alcool, le sport et les femmes:

edwardian cufflinks

Au début du 20e siècle, ils sont plus glamour, avec les grandes maisons de joaillerie comme Cartier ou Fabergé  émaillant et sertissant de l’or ou épurés avec les lignes géométriques typiques de l’Art déco. Certains de ces design sont encore en production, tels que les boutons de manchettes étrier de Cartier avec son anneau qui se replie ou les bâtons cannelés de Van Cleef & Arpels.

On voit également une resurgence du style mi-20e siècle, avec des formes plus sculpturales et sertis de pierres précieuses ou bien abstraites.

Quoiqu’il en soit le port des boutons de manchette est devenu de plus en plus fréquent, quotidiennement ou comme l’accessoire essentiel d’un dress code black tie. Parts d’un rite de passage pour rejoindre une tradition séculaire d’élégance masculine. il est aussi courant pour un jeune homme d’en recevoir une paire de boutons lors de son 18e ou 21e anniversaire.

Le choix de The Jewellery Insider pour les boutons de manchettes? Begum Khan!
Begum Khan combine mode, créativité et savoir-faire joaillier à un prix qui reste tout à fait décent. Du précieux talisman au bestiaire fantastique, impossible de ne pas craquer pour ses créations!  (Shopper le look)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s